Avec JAPET, prévenez les TMS !

TPE, Lille (59) - Le mal de dos est la première cause d’arrêt de travail dans l’industrie, il a d’importantes répercussions pour le salarié et pour l’entreprise. Les lombalgies coûtent chaque année plus d’un milliard d’euros de cotisations sociales aux entreprises françaises. Pour répondre à cette problématique, l’entreprise JAPET a développé un exosquelette pour prévenir les troubles musculosquelettiques et réduire la pénibilité au travail. L’agence Hauts-de-France Innovation Développement est intervenue pour résoudre des problèmes de production et d’industrialisation.

16 avr. 2020

#

Des fondateurs en symbiose

JAPET, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre : celle de Damien Bratic et d’Antoine Noël, deux étudiants de l’École centrale de Lille. Tous deux ingénieurs, ils travaillent sur un projet d’étude commun et décident rapidement de poursuivre leur collaboration pour mettre l’innovation au service de l’Homme. Dès lors, le projet JAPET est lancé ! Les deux amis se forment à la création d’entreprise avec HEC Challenge + et créent la startup en 2016.

« Notre objectif est de mettre les technologies robotiques au service de la santé de chacun »

Une solution hospitalière, maintenant déployée en entreprise

D’abord orientée vers le secteur hospitalier, l’entreprise a depuis élargi sa gamme pour répondre aux besoins de l’industrie. Facile à mettre en place, léger, peu encombrant et confortable, l’exosquelette ATLAS vient accompagner les mouvements répétitifs, les ports de charges lourdes ou encore les postures à risques. La technologie robotique embarquée diminue l’impact sur les lombaires tout en corrigeant la posture, sans gêner les mouvements de l’utilisateur.

Afin de garantir la réussite de l’intégration d’un exosquelette en entreprise, Japet a mis en place une méthode répartie en 3 étapes :

- Analyse des postes de travail : JAPET procède à une validation théorique de l’adaptabilité de l’exosquelette sur les postes de travail identifiés ainsi qu’à un test terrain pour aider les opérateurs à se familiariser avec la solution.

- Formation et recommandations : JAPET forme individuellement les utilisateurs ainsi qu’un référent entreprise afin de favoriser l’acceptabilité de l’exosquelette et sa bonne utilisation ;

- Suivi de l’intégration : Le protocole, inspiré de méthodes cliniques, permet d’évaluer les bénéfices de l’intégration de l’exosquelette pour pouvoir déployer sur les postes les plus rentables.

« L’exosquelette est un véritable dispositif médical. Il a été étudié avec du personnel soignant. Nous prenons soin de nous assurer de ses risques et bienfaits. Pour cela, nous réalisons de nombreuses études dans le but de faire avancer la recherche. »

Les collaborations et accompagnements

Startup basée à Eurasanté, JAPET a pu bénéficier de l’avance remboursable du parc d’innovation Eurasanté et d’une subvention Bpi France FrenchTech avant de recevoir l’accompagnement de l’agence Hauts-de-France Innovation Développement dans le cadre du projet Interreg Factory 4.0. À ce titre, les différents diagnostics ont permis d’établir un plan d’action pour lancer l’industrialisation de l’équipement et résoudre les problèmes de production : l’équipe de JAPET a ainsi été accompagnée pour adopter l’organisation et les process qui lui permettront de se lancer dans la fabrication à grande échelle de son exosquelette.

« Nous sommes une entreprise orientée vers la conception de produit et de services avec une expérience limitée sur la production. Le consultant qui nous a accompagnés dans le cadre du programme Industrie du Futur a pu nous apporter un regard plus expérimenté là où nous manquions de connaissances et de coordination. Il a su nous orienter et nous proposer des axes d’amélioration afin de booster notre performance opérationnelle. »

Les fondateurs ont également été primés lors du concours I-Lab de la Bpi et ont reçu le soutien de fonds d’investissement. Au-delà de ces soutiens financiers, JAPET c’est aussi de nombreuses collaborations comme le confectionneur Lambin & Ravau de Comines qui fournit à l’entreprise un textile local pour assurer le confort du produit.

Et, pour la suite ?

Aujourd’hui les entrepreneurs sont confiants. Commercialisé depuis le milieu de l’année dernière, JAPET a installé plusieurs dizaines d’équipements en 2019, et est d’ores et déjà en voie de dépasser son résultat à la fin mars 2020. Présent en France, JAPET souhaite maintenant asseoir sa notoriété nationale.

Alors, d’ici la fin de l’année, les fondateurs lancent le développement d’une nouvelle version du produit, et se lancent à la conquête de l’Allemagne, le plus gros marché européen d’exosquelette.