L’innovation transsectorielle plongée dans le Design Fiction !

Avez-vous déjà imaginé pouvoir manipuler le futur afin de tester ses possibilités ? C’est l’expérience que les partenaires des 17 projets de GoToS3 ont pu réaliser le 10 octobre dernier lors de l’événement CROSS-INNOVATION. A cette occasion, 3 équipes ont présenté chacune à leur tour un produit original, fruit de synergies entre expertises, compétences et technologies de pointe développées dans le cadre de projets cofinancés par le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen. Produits plausibles certes, mais totalement fictifs ! Dénommés pour la cause « AirFix », « JeWell » ou encore « OnlyMeat », ces produits interrogent trois enjeux contemporains : réduire la pollution issue des mobilités péri-urbaines, répondre à la pénurie des médecins de ville et au coût des interventions médicales et améliorer l’impact écologique des packagings alimentaires.

26 nov. 2019

#

Connaissez-vous la démarche de Design Fiction ? Elle permet d’expérimenter le futur avant qu’il n’arrive : inspirés bien souvent par la science-fiction, les utilisateurs de cette méthodologie vont développer des objets et/ou des services grâce au maquettage. Ils vont ensuite confronter des personnes à ces créations hyperréalistes pour explorer l’impact émotionnel des solutions élaborées, leur acceptabilité, leur pertinence en termes de futur souhaitable. A quelles fins ? De plus en plus d’entreprises, dont Vinci, Bouygues Immobilier, La Poste, mais aussi IKEA, Sony et Google, adoptent le Design Fiction pour imaginer les évolutions de leurs marchés et tenter de devancer la concurrence en proposant des produits ou des services innovants, voire de rupture. De leur côté, les pouvoirs publics la voient comme un levier de création et de débat avec les citoyens, alors que les activistes l’utilisent pour dénoncer les dérives de la société et critiquer les mœurs contemporaines. Toutes ces approches ont en commun de tirer parti de l’efficacité du design pour créer une réflexion tangible à propos de l’avenir, et d’en essorer les conséquences de manière plus créative, mais aussi plus concrète que face à des prévisions d’experts.

Le Design Fiction en soutien à la coopération transfrontalière…

Son application au sein d’un portefeuille de projets de coopération transfrontalière est donc inédite ! La particularité de GoToS3 est de rassembler des partenaires aux profils très divers, ce qui en fait sa richesse : chercheurs, clusters, acteurs de l’économie (clusters et pôles de compétitivité, agences de développement et d’accompagnement, collectivités territoriales, fédérations professionnelles…) qui unissent leurs complémentarités au service du développement de la recherche, de l’innovation et du développement de la compétitivité des entreprises du territoire transfrontalier franco-belge.

… Et à l’innovation croisée !

Olivier Wathelet et le collectif Making Tomorrow ont accompagné les partenaires des projets GoToS3 dans l’exploration d’un futur proche : en croisant les compétences de chacun et les différentes technologies développées, ils ont imaginé des produits issus de l’innovation transsectorielle – la « marque de fabrique GoToS3 », avec le prisme du Design Fiction. Des projets innovants, collaboratifs, et transfrontaliers pensés pour réfléchir à des enjeux de sociétés et à leur impact sur le territoire !


Les compétences et les technologies des 17 projets du portefeuille ont été scrupuleusement étudiées par Making Tomorrow et 2 ateliers rassemblant une trentaine de partenaires été organisés. Sans percer totalement le mystère de cette méthodologie, nous vous proposons d’en découvrir les coulisses…


Ces 3 produits ont été présentés pour la première fois au public lors de l’événement CROSS-INNOVATION le 10 octobre dernier à Mons, comme des produits réels, prêts à accéder au marché :

  • AirFix : un textile intelligent, léger et résistant, capable d’absorber la pollution des autoroutes urbaines et autonome en énergie
  • JeWell : des bijoux connectés à une application mobile qui permettent de détecter soi-même des maladies
  • OnlyMeat : un emballage révolutionnaire pour la viande, qui se décompose à la cuisson.


-



Chaque produit présente une réponse à un problème, mais la solution proposée pose elle-même des enjeux de société. C’est en cela que le Design Fiction accélère l’innovation : il permet à la fois de créer des solutions originales et en révèle certaines limites. Le textile d’AirFix agit sur la pollution et non sur les causes de celle-ci. Il est une sorte de « cache misère » qui ouvre à la spéculation. JeWell dématérialise la relation au médecin et crée une médecine à 2 vitesses, en fonction des ressources (ceux qui doivent s’en contenter, ceux qui peuvent se payer de vrais médecins). OnlyMeat interroge le rapport que nous entretenons au vivant, et aux limites qu’il faut donner à sa transformation pour innover.

Le public a pu réagir, après chaque présentation, en répondant à 2 questions :

  • « Ce produit doit-il être lancé sur le marché ? »
  • « Que vous inspire-t-il ? » avec un choix réduit de réponses, 6 adjectifs, dont 3 pouvaient être choisis : visionnaire, conflictuel, rupturiste, injuste, nécessaire et déstabilisant

De manière générale les participants ont plébiscité ces produits ! 90,5% d’entre eux souhaitaient voir JeWell sur le marché, et s’ils étaient moins enthousiaste pour OnlyMeat ils étaient encore 67,3% à l’espérer. AirFix a été jugé comme le projet le plus visionnaire (73,4%) et également le plus nécessaire (57,8%), JeWell le plus « rupturiste » (42,9%) et OnlyMeat le plus déstabilisant (57,7%). Ces résultats démontrent qu’il s’agit bien d’enjeux prioritaires, et qu’à ce titre, les projets de GoToS3 engagés dans ce sens sont légitimes. Mais ils indiquent également quelques craintes et points de vigilances, des zones d’ombres parfois masquées dans les démarches les plus en rupture.


Olivier Wathelet est ensuite intervenu pour démystifier ces produits : ils n’existent pas mais pourraient faire partie de notre quotidien dans un futur proche ! Nous sommes habitués à consommer des images qui nous parlent de futurs surprenants, et nous n’y réagissons plus. En jouant le temps d’une soirée avec le vrai et le faux, nous avons bousculé l’audience et lui avons permis de se convaincre de ce qu’elle souhaite vraiment.

Expliquant la démarche qui a conduit à élaborer ces 3 produits, Olivier Wathelet a ouvert la porte au débat : « Et si nous pouvions explorer les conséquences de ces produits sur nos vies, et prendre en compte le point de vue des utilisateurs, nous pourrions retourner dans les laboratoires et les living labs pour travailler en adéquation avec les besoins de la population. » C’est le défi lancé aux partenaires, car il s’agit bien de l’objectif de GoToS3 : initier des projets d’innovation transsectorielle. Les maquettes réalisées dans le cadre de cette démarche sont autant d’outils disponibles pour les partenaires de GoToS3 pour tester ces pistes auprès de leurs potentiels usagers, et fédérer les acteurs autour de visions maintenant rendues concrètes.

Voulez-vous nous aider à construire le futur que vous souhaitez ? Retrouvez-nous sur LinkedIn pour débattre sur AirFix, JeWell et OnlyMeat !


Références

Nicolas Minvielle et Olivier Wathelet, Le design fiction comme outil d’aide à l’innovation in Ingénierie de l’innovation, Techniques de l’ingénieur

https://usbeketrica.com/article/design-fiction-le-futur-c-est-plus-ce-que-c-etait

http://www.making-tomorrow.com/

Pour en savoir plus sur la mise en œuvre de cette stratégie au sein d’une entreprise ou d’une organisation :

https://usbeketrica.com/auteur/nicolasminvielle-olivierwathelet