Couplages innovants de techniques de traitement des Composés Organiques Volatils (COV): nouvelles voies pour améliorer la qualité de l'air

La politique actuelle de réduction des émissions de COV est de donner une priorité à la substitution totale ou partielle des COV utilisés à la source. Cependant, lorsque cette substitution à la source n'est pas possible pour des raisons techniques, il est alors nécessaire de trouver des solutions pour traiter ces

émissions par de nouveaux procédés adaptés à de faibles concentrations de COV, tout en ayant une bonne efficacité énergétique et permettant un traitement total sans formation de sous-produits. Pour répondre à cette problématique industrielle, dans le cadre de notre expertise dans les émissions de COV industrielles (Interreg III Retrai et IV Redugaz), nous proposons de développer de nouvelles méthodes de traitement innovantes adaptées à ces industries et basées sur le couplage de méthodes.

Pour ce faire, nos compétences complémentaires dans notre inter-région permettent le développement de nouveaux processus. En effet, l'UMONS est un expert dans le développement de pilotes et le traitement par la technique d'adsorption, l'UNamur est experte en synthèse des matériaux et dans le traitement par photocatalyse, l'ULille dans le traitement catalytique des COV oxygénés, l'ULCO dans le traitement catalytique des COV aromatiques et l'UGent pour le traitement par plasma. Grâce à cette association, il est alors possible de réaliser les procédés de traitement par couplage. Pour répondre aux besoins de l'industrie et des autorités locales, nous devrons compléter nos études par des mesures réelles de polluants sur les sites industriels. Pour cela, nous ferons appel au Centre Commun de Mesures de l'ULCO. Les procédés de traitement proposés doivent s'inscrire dans un développement durable et être sûrs du point de vue toxicologique, sans formation de molécules possédant un impact toxique pour l'homme à court et moyen termes. Par conséquent, pour valider nos méthodes, les études de toxicologie seront développées par une équipe de l'ULCO.

Ce projet compte accompagner les entreprises transfrontalières dans une démarche environnementale et durable pour leur proposer des solutions adaptées et innovantes pour le traitement des COV. Les compétences complémentaires des partenaires de l'interrégion, ainsi que la participation de partenaires associés industriels en France (TIM) et en Belgique (VOLVO) et du Vlaamse Milieumaatschappij, permettront une coopération efficace dans la recherche et l'application de nouvelles techniques.